Étude générationnelle

Étude sur la place de la nouvelle génération de réalisatrices européennes : une nouvelle dynamique semble lancée

L’histoire du Lab « Femmes de cinéma » est liée à celle du Festival de cinéma européen des Arcs, dont la 8ème édition a mis à l’honneur la nouvelle génération de réalisatrices européennes, au travers d’une programmation exceptionnelle.

L’objectif de cette programmation était de mettre en lumière l’émergence d’une nouvelle génération de réalisatrices européennes, en train de prendre la relève.

Afin d’attester ce qui n’était au départ qu’une intuition, l’équipe du festival a réalisé en 2016 une étude statistique sur le sujet, sur la place de la nouvelle génération [1] de réalisatrices dans la création cinématographique européenne, en partenariat avec la Fondation Sisley d’Ornano, France Télévisions, le CNC et l’Association Deuxième Regard.

Il ressort de cette étude qu’une nouvelle dynamique semble lancée.

[1] Par génération on entendra ici le nombre de film à l’actif d’une réalisatrice. Génération 1 = 1 film réalisé. Génération 2 : 2 films réalisés, etc.

D’un point de vue quantitatif

Au contraire des études déjà parues, celle-ci observe la situation sous un angle générationnel [1].

Il s’agit ainsi de voir si la proportion de réalisatrices ayant réalisé leur premier film ces dernières années (appelées dans l’étude nouvelle génération), va continuer à se maintenir au moment de la réalisation d’un deuxième film et au delà. C’est là une donnée qui nous semble clé pour analyser la place des femmes dans le cinéma en Europe.

Notre équipe a établi une liste de tous les films produits et sortis depuis 2012 dans les 30 pays européens, et a ensuite étudié le genre et la génération du réalisateur de chaque film.

Il a donc été possible, dans chaque pays et en moyenne européenne, de comparer les générations de cinéastes et de vérifier si le cinéma des jeunes générations était l’œuvre de davantage de femmes que celui des générations plus anciennes

D’un point de vue qualitatif

L’étude suit l’évolution des politiques mises en place dans les différents pays du champ de l’étude et son lien avec l’évolution des statistiques sur la place des femmes dans le cinéma.

Il nous semble important de montrer ce qui se passe dans les autres pays de l’union européenne. Ce qui marche et ce qui marche moins. La dimension européenne du Lab passe aussi par cette ouverture à ce qui se fait autour de nous en Europe. Quand une politique fonctionne dans un pays et qu’elle a pour conséquence de faire bouger les lignes de la représentation des femmes dans le cinéma, cela ne veut pas dire que cela fonctionnerait dans un autre, mais au moins, cela peut être une source d’inspiration…et de persuasion.

Suivi de l’étude sur la place de la nouvelle génération de réalisatrices européennes

Afin de suivre l’évolution des statistiques de la proportion de femmes réalisatrices en Europe, le Lab produit chaque année en interne une actualisation de l’étude réalisée par le Festival de Cinéma Européens des Arcs en 2016.